En septembre 2000, Pierre-Laurent Boucharlat enregistre en concert les 24 études de Chopin. Son CD, publié dans la revue Piano le Magazine, le propulse sur la scène internationale. Depuis, sa carrière l'entraîne à se produire à travers l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord.

 

Pianiste français très apprécié du public pour sa sensibilité et les émotions que suscitent son jeu, il développe toute une palette de projets musicaux variés, allant du récital de piano au concerto avec orchestre. Il n’hésite pas également à se lancer dans la création de spectacles théâtraux et musicaux, ou dans la diffusion de concerts-conférences.

 

Reconnu par ses pairs comme l’un des spécialistes de Beethoven, il est régulièrement invité en France et à l’étranger pour des concerts, des émissions radiophoniques ou télévisées, ou encore des masterclasses mettant en lumière les chefs-d’œuvre du compositeur viennois. Il réalise actuellement une intégrale des célèbres 32 Sonates. Quatre CD consacrés aux plus fameuses d’entre elles sont déjà parus. 

Ses interprétations reçoivent l’éloge de la critique musicale, qui souligne « l’élégance à la française » de son jeu pianistique, avec une palette sonore très colorée, mise au service du répertoire français  du 20e siècle (Debussy, Fauré, Ravel, Poulenc…).

 

Chambriste recherché, il joue aux côtés de nombreux artistes internationaux, sous forme de duos ou trios. Il entretient notamment de grandes affinités avec le répertoire de Brahms, dont il a interprété la quasi totalité des œuvres de musique de chambre. 

 

Depuis son premier concert avec orchestre à l’âge de 13 ans, Pierre-Laurent Boucharlat a été invité par de nombreuses formations orchestrales à jouer une vingtaine de concertos différents en France et à l’international (Italie, Espagne, Pologne, Grèce, Mexique, Kazakhstan, Russie).

 

Artiste apprécié par les compositeurs contemporains, il est notamment dédicataire de deux œuvres :
- Lignes d’Ombre, pièce pour piano solo de Gérard Gastinel
- Concerto Mikado pour piano et orchestre du compositeur espagnol Juan-Francisco Tortosa-Esteve. Il crée l’œuvre en Espagne en 2019 aux côtés de l’orchestre du Conservatoire Supérieur de Musique de Valencia. Soutenue par la Reine d’Espagne en personne, la pièce sera de nouveau jouée prochainement en France et au Japon.

 

Pierre-Laurent Boucharlat est régulièrement invité à se produire pour différents médias. Sur France Musique, il joue en direct dans l’émission L’été des festivals. ll enregistre pour cette même radio le Carnaval des Animaux aux côtés d’Anne Roumanoff et sur des textes d’Eric-Emmanuel Schmitt (version éditée par Albin Michel en 2014).
Nombre de ses concerts ont été couverts par la télévision française (France 2, France 3, TLM) ainsi qu’à l’étranger (Télévisions russe, catalane, italienne, bulgare, polonaise, macédonienne, kosovare…).

 

Dès l’obtention de son Prix au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon en 1992, Pierre-Laurent Boucharlat est admis à l’unanimité en Troisième Cycle au Conservatoire Supérieur de Paris dans la classe de Jean-Claude Pennetier. Il se perfectionne ensuite auprès de Monique Deschaussées, disciple d’Alfred Cortot et d’Edwin Fisher. Il est titulaire de deux Prix internationaux : Darius Milhaud 1997, et Spedidam 1999.

Directeur artistique du festival Musicales en Tricastin (Drôme), il est également conseiller artistique de la saison de concerts classiques de la ville d’Ecully (Rhône).

Pierre-Laurent Boucharlat, pianiste